L’hypnose est une pratique de plus en plus utilisée dans plusieurs domaines tels que le bien-être, le sport ainsi que dans le milieu hospitalier. Malheureusement, en dépit de sa notoriété, il existe toujours des mythes autour de cette méthode. Dans cet article, nous allons vous démêler le vrai du faux.

Les questions-réponses sur l’hypnose

Il faut un don pour pratiquer l’hypnose ?

Non. Tout le monde peut pratiquer l’hypnose. Cependant, il faut suivre une formation de qualité au préalable pour y parvenir.

Combien des types d’hypnose existe-t-il ?

Il existe plusieurs types d’hypnose : l’hypnose Ericksonienne, l’hypnose Elmanienne, l’hypnose Humaniste, l’hypnose médicale, l’hypnose de spectacle, l’hypnose spirituelle et l’hypnose hyperemperia…

Être hypnotisé, c’est être endormi ?

Non. Être dans une transe hypnotique, c’est être dans un état modifié de conscience. C’est un état entre veille et sommeil où nous sommes tout à fait conscients. Certes, dans des numéros d’hypnose de spectacle, on peut voir certains sujets qui s’endorment, il ne s’agit là que d’une apparence de sommeil.

L’hypnose implique une perte de contrôle ?

Non. Beaucoup croient que le fait de se faire hypnotiser c’est laisser le thérapeute nous manipuler comme bon lui semble. C’est complètement faux. En hypnose on lâche prise, mais on ne perd pas le contrôle de nous-même. Notre inconscient sait ce qui est bon pour nous et en étant sous hypnose il est impossible pour le thérapeute d’infliger au sujet quelque chose qu’il ne veut pas faire. Ce dernier peut même sortir de transe s’il ne se sent pas à l’aise.

Tout le monde est hypnotisable ?

Oui. Tout le monde est hypnotisable. D’ailleurs, la transe hypnotique est un état naturel que nous expérimentons plusieurs fois par jour sans même le savoir. C’est un état de distraction, par exemple lorsqu’on regarde un film ou un état d’hyper-concentration lorsqu’un fixe notre écran d’ordinateur.

Toutefois, pour que l’hypnose marche, la personne doit d’abord avoir la volonté de se prêter au jeu. Prenons le cas de l’hypnose médicale comme exemple, cette pratique n’est efficace que si le sujet est motivé et coopératif.

On peut s’auto-hypnotiser ?

Oui. On peut pratiquer l’hypnose sur soi-même, et ce, sans l’aide de quiconque. Cette pratique se fait à l’aide d’auto-suggestions et de visualisations.

L’hypnose ne présente aucun risque/effet secondaire ?

Comme c’est une technique complètement douce et naturelle, elle n’a aucun effet secondaire et elle est même conseillée aux enfants. Cependant, elle est déconseillée aux sujets qui sont atteints de troubles psychotiques tels que la schizophrénie et la paranoïa, entre autres.

L’hypnose est aussi bénéfique pour les femmes enceintes, mais il est conseillé d’éviter toutes émotions fortes et négatives.

On peut rester bloqué sous hypnose ?

Non. Suite à une séance d’hypnose, une personne revient à son état normal après dix ou quinze minutes.

Combien de temps dure une séance d’hypnose ?

La durée d’une séance d’hypnose dépend de la problématique et de la faculté du sujet de pouvoir entrer en transe. Normalement, c’est 30 à 60 minutes et il en faut 2 à 10 séances pour que le problème soit résolu. Il y a également des cas où une seule séance suffit.

Dans quels domaines l’hypnose est-elle efficace ?

L’hypnose est efficace pour agir sur la douleur, pour vaincre des troubles comme le TOC, l’anxiété, la timidité et l’infertilité. Elle est aussi connue pour nous aider à mieux gérer les problèmes relationnels, à mieux vivre notre vie professionnelle, et elle a également fait ses preuves avec les enfants. À savoir que cette liste n’est pas exhaustive.

(156)

10 questions-réponses sur l’hypnose

| Actualités |
A propos de l'auteur
-