Avoir un accouchement sans douleur, ou du moins un accouchement non-médicamenteux, c’est le souhait de toutes les femmes. Et si nous vous disions que c’est maintenant réalisable grâce à l’hypnose ? Eh oui, mesdames, vous pouvez désormais vous passer de la péridurale !

Accouchement sous hypnose

En quoi consiste un accouchement sous hypnose ?

L’accouchement est une étape très redoutée par beaucoup de femmes. La peur de donner naissance peut freiner le processus naturel de l’accouchement, créant des tensions qui ont tendance à amplifier la douleur et compliquer le travail.

Le but d’accoucher sous hypnose est de permettre à la mère de donner naissance dans les meilleures conditions possibles en se libérant de ses peurs, ses angoisses et son anxiété. Étant dans un état hypnotique, la mère peut visualiser des scènes positives et apaisantes qui l’aideront à se relaxer et à mieux gérer l’inconfort causé par les contractions. Cet état de relaxation va booster la production des hormones telles que l’endorphine et l’ocytocine qui faciliteront l’accouchement.

Comment se déroule un accouchement sous hypnose ?

À noter qu’un accouchement sous hypnose se prépare plusieurs mois en avance. Vous vous demandez peut-être à partir de quel mois de grossesse vous pouvez commencer la préparation. Alors, sachez qu’il n’y a pas des règles précises, cela dépend de vous. Certaines femmes préfèrent commencer le travail de préparation avec une sage-femme formée à l’hypnose durant leur deuxième mois de grossesse tandis que d’autres y ont recours pendant leur troisième trimestre.

Le travail de préparation est basé sur la respiration, la relaxation et la visualisation. Durant vos séances avec la sage-femme, vous apprendrez la technique de visualisation. Ceci est très importante, car plus la future maman développera sa capacité à visualiser, plus l’hypnose sera efficace, ce qui résultera en un accouchement moins douloureux.

Vous apprendrez également les différentes techniques de respiration que vous appliquerez le jour de votre accouchement. Parmi ces techniques, la respiration de la vague est très efficace au moment des contractions, car elle facilite l’ouverture du col de l’utérus et permet un accouchement en douceur.

La sage-femme vous enseignera aussi les exercices de relaxation qui aideront à vous détendre, à mieux gérer votre stress et votre peur le jour J.

Accouchement sous hypnose

Qui peut avoir recours à l’hypnose périnatale ?

L’hypnose périnatale est destinée à toutes les femmes, surtout à celles qui ne peuvent pas accoucher sous péridurale. Toutefois, il n’y a qu’une seule contre-indication : les sujets souffrant de troubles psychotiques ne peuvent pas y avoir recours.

Il est très important de noter que l’accouchement sous hypnose ne signifie pas une exclusion totale d’interventions médicales. Celles-ci peuvent avoir lieu s’il y a une complication lors de l’accouchement. Vous pouvez également recourir à l’hypnose périnatale même si une césarienne est programmée. Cette pratique vous permettra alors de mieux gérer votre stress et d’apprivoiser votre angoisse.

Accouchement naturel : son efficacité

Il est prouvé qu’avoir un accouchement sous hypnose permet de réduire le temps de travail. L’accouchement se déroule plus rapidement, le col de l’utérus se dilate plus facilement et la douleur est réduite de moitié. Aussi, le temps de récupération chez les mamans qui ont pratiqué l’hypnose lors de l’accouchement est plus court.

Attention : L’hypnose périnatale ne peut s’avérer efficace que si vous n’avez aucun préjugé sur cette pratique et que vous faites confiance au personnel médical qui vous accompagne.

(97)

Accouchement sous hypnose : ses bienfaits

A propos de l'auteur
-