L’hypnose en milieu hospitalier : quels sont ses avantages ?

L’application de l’hypnose ne cesse de se répandre. Outre le domaine du bien-être, de l’éducation, et du sport, l’hypnose a aussi trouvé sa place dans le milieu hospitalier. Quels sont les bienfaits de cette méthode dans le monde médical ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Les bienfaits de l’hypnose dans le monde médical

L’hypnose, comment fonctionne-t-elle ?

L’hypnose est une technique douce et naturelle qui nous permet d’être dans un état de conscience modifiée. Lors de cet état, il nous est possible d’accéder à notre inconscient et de réaliser divers changements. Par exemple, nous avons l’opportunité de dialoguer avec notre inconscient, de modifier certains comportements néfastes, de vaincre les addictions, d’avoir une meilleure gestion de nos émotions, d’exploiter nos ressources et potentiels …

Cet état modifié de conscience est induit par le praticien à travers des suggestions directes ou indirectes. Cette phase s’apparente à un état naturel que nous expérimentons au quotidien lors d’un moment d’une concentration accrue, par exemple lorsqu’on se plonge dans la lecture.

Une séance d’hypnose est généralement composée de 4 phases : la détermination d’objectif, l’induction (la transe hypnotique), la phase thérapeutique et le retour à l’état normal. Et concernant la durée des séances, cela dépend de la problématique, ainsi que la capacité du sujet à entrer en transe.

Les bienfaits de l’hypnose en milieu hospitalier

Soulager la douleur

En milieu hospitalier, l’hypnose peut être utilisée pour soulager les douleurs chroniques. Souvent, les personnes qui subissent des douleurs atroces sont dans l’incapacité de se concentrer sur autre chose que leur mal-être et se laissent submerger par leur souffrance. Grâce à l’hypnothérapie, le sujet a la possibilité de changer la donne et de retrouver une qualité de vie acceptable. L’hypno-analgésie (la pratique de l’hypnose contre la douleur) peut lui permettre de prendre du recul par rapport à sa situation, de développer de nouvelles ressources qui l’aideront à mieux gérer la douleur, à contrôler le niveau d’intensité et à appréhender les émotions qui y sont liées.

À noter que de nombreuses études ont démontré que l’hypno-analgésie a un impact positif sur notre cerveau. En effet, lorsqu’une stimulation douloureuse est effectuée sous hypnose, le cortex cingulaire antérieur est activé, ce qui permet de réguler la transmission du message douloureux.

Les outils hypnotiques sont aussi très efficaces pour les futures mamans lors de l’accouchement. Non seulement, cette méthode évite à la mère d’avoir recours à la péridurale, mais l’aide également à avoir une meilleure gestion de la douleur, à se libérer de sa peur, de ses angoisses, et à accoucher dans les meilleures conditions possibles.

Les bienfaits de l’hypnose dans le monde médical

Aide dans l’annonce du diagnostic

« Monsieur, Madame, malheureusement, vous êtes atteint d’un cancer ». Entendre ce type de diagnostic nous fait froid dans le dos, n’est-ce pas ? Nous avons l’impression que notre monde est en train de s’écrouler. C’est là que l’hypnothérapie s’avère très utile. L’hypnose peut aider le sujet à se défaire de toutes les émotions négatives, à avoir une autre perception de sa maladie, l’amenant ainsi à mieux accepter sa situation et à moins subir les événements. Comme le corps et l’esprit font partie d’un même système cybernétique, plus la personne aura un bon état esprit, plus l’impact de sa maladie et de ses symptômes sera limité. Un travail hypnotique aidera aussi le patient à traverser plus facilement la phase de déni, de colère, et à devenir acteur de sa santé en reprenant le contrôle de sa situation.

Il faut savoir que l’efficacité de l’hypnothérapie dans la gestion de certains traitements médicamenteux a aussi été prouvée. Par exemple, chez les personnes atteintes de cancer, elle réduit entre autres la fatigue, aide à lutter contre les troubles du sommeil, soulage les effets secondaires des traitements tels que la chimiothérapie et la radiothérapie.

Efficace au bloc opératoire

Saviez-vous qu’il est désormais possible d’utiliser l’hypnose au bloc opératoire ? Le but de l’hypnosédation (l’usage de l’hypnose lors d’une opération) est d’éviter la prise d’anxiolytiques lors d’une intervention effectuée sous l’anesthésie locale.

L’utilisation de l’hypnose au bloc opératoire permet au patient d’être dans un état de bien-être physique et psychique. Grâce à des procédés comme les suggestions et la visualisation, il peut facilement se remémorer des moments agréables, des scènes positives qu’il a expérimentés autrefois et les revivre à nouveau. L’hypnothérapie l’aidera à vivre l’intervention de manière agréable sans être angoissé. Durant la session, le sujet reste maître de lui-même et s’il ne se sent pas confortable, il peut arrêter la séance à tout moment.

Les avantages de cette pratique sont que le temps de récupération est plus rapide. Et comme peu de médicaments ont été utilisés lors de l’opération, le sujet se sentira plus en forme, n’aura pas des effets secondaires et pourra reprendre le cours sa vie plus facilement.

Attention : L’hypnosédation n’est pas adaptée à tous types d’interventions. Voici quelques exemples des opérations qui peuvent être effectuées sous hypnose : la fibroscopie, la coloscopie, l’ablation de la thyroïde…

L’utilisation de l’hypnose en milieu hospitalier représente de nombreux avantages. Toutefois, pour que cette pratique soit vraiment efficace, le sujet doit se montrer motivé et coopératif. Aussi, comme ce n’est pas un outil thérapeutique qu’on peut utiliser à tort et à travers, vous devez au préalable vous assurer que votre médecin a bien suivi une formation de qualité.

(30)

L’hypnose en milieu hospitalier : quels sont ses avantages ?

| Actualités |
A propos de l'auteur
-