Considérée comme un trouble de motivation, l’aboulie est définie comme une perte partielle ou totale de volonté. Une personne aboulique se retrouve dans l’incapacité de prendre la moindre décision, d’effectuer une quelconque tâche, même des actions simples. Bien qu’il s’agisse d’un problème psychologique qui est rarement évoqué, ses conséquences sont assez invalidantes.

Aboulie

Zoom sur ce trouble de motivation

Une paralysie psychique, c’est ainsi que le psychiatre français, Henry Ey fait mention de cette pathologie. L’aboulie n’est pas une maladie en soi, le plus souvent elle est un symptôme révélateur d’un mal-être profond comme un burn-out, une dépression ou encore de troubles psychotiques tels que la schizophrénie.

Se lever le matin, faire des courses, prendre soin de soi semblent relever d’un parcours du combattant pour les sujets abouliques. Dépourvus de motivation, ils sont dans l’incapacité d’agir et d’accomplir les gestes du quotidien. Ils éprouvent également des difficultés à faire des choix et font face à une perte d’intérêt et d’énergie, ce qui les amènent à procrastiner. Des troubles de la concentration et de l’attention sont aussi constatés chez des personnalités abouliques.

Quoiqu’ils aient des similitudes, il ne faut pas confondre l’apathie avec l’aboulie. L’apathie est caractérisée par un manque de motivation, d’intérêt et d’émotions tandis qu’une personne atteinte d’aboulie peut avoir la volonté d’accomplir des actions, mais elle est dans l’incapacité de les faire.

Les causes et les conséquences de l’aboulie

Les causes de l’aboulie sont diverses. Elle est souvent associée à des maladies psychiatriques comme la schizophrénie, la bipolarité ou la dépression. L’anxiété, l’addiction, un burn-out, un choc émotionnel ou le syndrome de fatigue chronique peuvent également en être la cause.

L’aboulie se révèle être un réel handicap entraînant des conséquences impactant la vie personnelle et professionnelle d’une personne. Ceux qui en souffrent sont enclins à l’isolement social et, dans certains cas, sont victimes de jugements négatifs de la part de leurs proches vu qu’ils sont dans l’incapacité de comprendre leur situation. Ce trouble affecte non seulement la santé psychique du sujet, mais aussi sa santé physique.

Quelle solution pour ce trouble ?

Généralement, on préconise la psychothérapie dans le cas où l’aboulie serait liée à des troubles psychotiques. En revanche, si elle provient d’un cas isolé ou si elle est causée par un traumatisme ou l’anxiété, à ce moment-là, des thérapies brèves telles que l’hypnose et la PNL (Programmation Neuro-Lingusitique) peuvent s’avérer très efficaces. En France, ces deux techniques sont davantage utilisées par des thérapeutes pour leurs nombreux bienfaits ainsi que leur rapidité à résoudre des problématiques.

Aboulie

Comment vaincre l’aboulie par les thérapies brèves ?

Booster la motivation

Le développement de motivation est un protocole de PNL souvent employé pour lutter contre le manque de motivation. Cette approche va stimuler l’envie de la personne, renforcer son mental, lui permettre d’accéder à ses potentiels et de se libérer de ses blocages mentaux qui l’empêchent d’avancer. En étant à nouveau motivé, cette perte d’intérêt et d’énergie que le sujet ressentait auparavant, se dissipera petit à petit et ainsi, il sera en position de reprendre le contrôle de sa vie.

Une bonne gestion des émotions

Une personnalité aboulique est en proie à des pensées négatives et à l’anxiété, ce qui ne font qu’accentuer son mal-être. Pour y remédier, l’hypnothérapie est un excellent moyen. Avec cette méthode, il est possible de se dissocier mentalement de ses émotions nuisibles, se libérer des idées parasites et d’acquérir les outils nécessaires pour mieux gérer son anxiété. Avoir un bon équilibre émotionnel est également possible avec la PNL grâce au protocole de la « désactivation d’ancre ». Son but est d’aider le sujet à éliminer ses émotions limitantes en les remplaçant par des émotions ressourçantes.

Lutter contre la procrastination

Comme nous l’avons vu, l’aboulie est traduite par l’envie de ne rien faire et de ce fait, on a tendance à reporter des tâches à plus tard. Ce phénomène est connu comme la procrastination qui peut être causée par divers facteurs comme un manque de confiance en soi ou par des troubles de la concentration. Par le biais d’un travail hypnotique, on peut combattre la procrastination en faisant un travail au niveau de la confiance en soi. L’hypnose va donner à la personne la possibilité d’améliorer sa confiance en elle, d’avoir une nouvelle image d’elle-même et de prendre conscience de sa valeur. La « voix mentale » en PNL est aussi efficace pour booster la confiance en soi en travaillant sur notre dialogue intérieur (voix critique). Une bonne confiance en soi nous rend plus combatifs et augmente notre volonté de vaincre ce trouble.

À noter que l’hypnose est aussi un moyen efficient pour lutter contre les troubles de la concentration et de l’attention.

 

Sachez qu’il est tout à fait possible de vaincre l’aboulie. Toutefois, pour y parvenir, il faut d’abord avoir la volonté de changer votre situation. Si vous êtes touché par ce trouble, alors consultez un praticien qui saura vous accompagner à aller mieux.

(157)

Aboulie : un trouble de motivation à ne pas négliger

| Actualités |
A propos de l'auteur
-