L’ennéagramme est un système d’étude de la personnalité qui met en avant 9 types de caractères. Il est considéré comme un outil de développement personnel ayant pour but de nous aider à avoir une meilleure connaissance de soi et de notre entourage.

Ennéagramme

L’histoire de l’ennéagramme

Il existe diverses thèses et théories sur l’ennéagramme, mais son origine exacte est à ce jour encore floue. Même si l’histoire n’est pas précise, on sait que cette technique désigne une figure ésotérique et a été utilisée au début du XXème siècle par le philosophe Georges Gurdjieff. Des années plus tard, soit en 1970, cette méthode a évolué et a même été validée comme un outil de développement personnel grâce à Oscar Ichazo et Claudio Naranjo.

Quel est le fonctionnement de cette méthode ?

L’ennéagramme est un modèle structuré désignant les 9 types de personnalités. Ces typologies sont représentées sur une figure géométrique par neuf points inscrits dans un cercle. Selon Oscar Ichazo et Claudio Naranjo, l’ennéagramme ne décrit pas les comportements, mais « les motivations sous-jacentes qui vont provoquer des comportements chez une personne ».

Chaque type de l’ennéagramme, aussi appelé l’ennéatype, est dirigé par deux forces : une motivation principale et une compulsion d’évitement. La motivation fait référence à l’objectif du sujet, à quoi il aspire vraiment. La compulsion d’évitement est la chose, l’évènement particulier qu’il cherche à éviter.

Il est important de savoir que tous les ennéatypes se valent; il n’existe pas de bons ou de mauvais types.

L’ennéagramme et ses neuf types de personnalité

Type 1 : le Perfectionniste

Le Perfectionniste est très consciencieux, méthodique, organisé et respectueux de règles. Il est constamment à la recherche de l’excellence, et à la moindre erreur de sa part, il a tendance à se blâmer.

Motivation : la perfection

Compulsion d’évitement : la colère

Type 2 : l’Altruiste

L’Altruiste excelle dans l’art d’aider les autres. Serviable, il est toujours à l’écoute et fait preuve d’une grande compréhension envers ses interlocuteurs. Il est perçu comme une personne aimable et protectrice, mais son altruisme se traduit souvent par le besoin d’être aimé.

Motivation : donner de l’amour aux autres

Compulsion d’évitement : reconnaître ses propres besoins

Type 3 : le Gagnant

Pour ce type de personne, la réussite est le maître-mot. Le Gagnant cherche à tout prix à réussir dans tout ce qu’il entreprend, quitte à avoir recours aux mensonges. Il est très soucieux de son image et de ses objectifs à atteindre.

Motivation : la réussite

Compulsion d’évitement : l’échec

Type 4 : le Romantique

Le Romantique est un être sensible qui cherche à créer du beau. Il éprouve un grand besoin d’exprimer ce qu’il ressent et de montrer sa différence. Créatif et imaginatif, il est connu pour son goût de l’esthétique.

Motivation : être reconnu pour sa singularité

Compulsion d’évitement : la banalité

Type 5 : l’Observateur

La personne du type 5 aime se cultiver, acquérir de nouvelles connaissances et ressent la nécessité de comprendre le monde qui l’entoure. Ayant un très bon esprit d’analyse et de synthèse, elle préfère observer, réfléchir et analyser que d’être sur le devant de la scène.

Motivation : la connaissance

Compulsion d’évitement : le vide intérieur

Type 6 : le Loyal

La loyauté… c’est ce qui anime les sujets du type 6. Dévoués et fidèles, on peut toujours compter sur eux. Toutefois, ils sont de nature anxieuse et ont tendance à imaginer le pire scénario possible dans le but de se préparer au pire.

Motivation : la droiture

Compulsion d’évitement : la déviance

Type 7 : l’Epicurien

Friand de nouvelles expériences et d’aventures, l’Epicurien a une personnalité joyeuse et débordante de vie. Il supporte mal les règles, les contraintes, et fait tout son possible pour éviter la souffrance.

Motivation : la joie de vivre

Compulsion d’évitement : la souffrance

Type 8 : le Meneur

Les personnes de ce profil sont instinctives et très déterminées à surmonter les obstacles qui se dressent sur leur chemin. Protectrices, elles sont toujours prêtes à protéger leur entourage.

Motivation : être reconnu pour son courage

Compulsion d’évitement : la faiblesse

Type 9 : le Médiateur

Le médiateur est une personne qui aime vivre en harmonie. De nature calme et paisible, elle fait de son mieux pour éviter le conflit et la confrontation. Elle prône la tolérance, l’acceptation et l’ouverture d’esprit.

Motivation : paix d’esprit

Compulsion d’évitement : les conflits

Comment l’ennéagramme est-il efficace en thérapie ?

Comme l’ennéagramme est un outil permettant de mieux nous connaître, de mieux comprendre nos émotions, nos valeurs et l’énergie qui nous anime, il est un atout non-négligeable en thérapie. Les thérapeutes peuvent l’utiliser pour aider leurs clients à devenir la meilleure version d’eux-mêmes. Par exemple, par le biais de cette approche, le praticien peut accompagner un sujet à mieux comprendre son mode de fonctionnement, à trouver ses motivations inconscientes, à se surpasser et à mieux gérer ses émotions.

L’ennéagramme est également utilisé par des coachs professionnels pour aider à mieux gérer une équipe, pour favoriser la cohésion et pour améliorer la productivité.

(452)

Ennéagramme : un outil pour mieux se connaître

A propos de l'auteur
-