En psychologie, le syndrome du caméléon désigne la faculté de s’adapter à son interlocuteur. Tout comme un caméléon adapte ses couleurs à son environnement pour se protéger, les personnes atteintes dudit syndrome sont capables d’accorder leurs apparences, leurs émotions, leurs discours et leurs actes en fonction de ce qu’on attend d’eux. Si ce syndrome est vu comme une compétence sociale, toutefois, il peut rapidement devenir problématique.

Le syndrome du caméléon

Ce qu’il faut savoir sur le syndrome du caméléon

Le syndrome du caméléon, aussi appelé l’effet caméléon, touche particulièrement certains profils comme les hypersensibles, les victimes d’agression et les personnes atteintes d’un trouble autistique (Asperger). Les sujets qui en sont atteints s’adaptent à leurs interlocuteurs et les imitent consciemment, parfois inconsciemment, dans le but de faire bonne figure et de s’intégrer plus facilement. Ils ont des difficultés à dire « non », à poser des limites et cherchent à tout prix à plaire aux autres au profit de leurs propres besoins et désirs.

Au fond, ces personnes ne veulent qu’une seule chose ; être aimées et être reconnues pour ce qu’elles sont. Elles ont peur d’être rejetées et abandonnées d’où la raison pour laquelle elles adoptent ce type de comportement.

Quand l’effet caméléon commence à devenir problématique

À force de se « caméléoniser », de sur-adapter, de calquer ses émotions, ses attitudes sur les autres, on finit par ne plus se reconnaître, par perdre sa propre identité. Faire plaisir continuellement à notre entourage et répondre à tous ses besoins nous demandent un temps précieux et nous épuisent davantage de jour en jour. Oui, adapter en permanence des stratégies de camouflage pour se conformer à la norme, pour masquer ses différences, peut coûter très cher et ce sont notre estime de soi et notre santé mentale qui en paient le prix fort.

Comment se défaire de ce syndrome?

Il est possible de se défaire du syndrome du caméléon en ayant recours à l’hypnose, une thérapie naturelle et efficace qui ne peut que nous faire du bien.

Se défaire du sundrome du caméléon

Ce trouble survient majoritairement chez les sujets ayant un manque de confiance et une faible estime de soi. Ce manque les pousse à chercher constamment l’approbation des autres, à s’intégrer (peu importe le prix à payer) et à porter un « masque » par peur d’être jugés. Ils sont prêts à tout sacrifier pour plaire à leur entourage, quitte à réprimer leurs besoins, leurs émotions et à nier leur propre identité. En hypnose, un travail sur la confiance en soi peut inverser cette tendance. Avec des protocoles comme l’ancrage et les suggestions hypnotiques, la personne pourra prendre conscience de sa valeur et se libérer de tous ces blocages qui nourrissaient son manque de confiance. Elle apprendra à se connaître, à s’aimer, à reconnaître ses besoins et à accepter sa singularité. Et petit à petit, cette nécessité de s’adapter, de plaire aux autres va se dissiper.

Ceux ayant subi des traumatismes infantiles sont plus susceptibles d’être atteints de ce syndrome. Les blessures émotionnelles de l’enfance, comme la peur de l’abandon, les incitent à ressembler aux autres et à mépriser leur authenticité dans l’optique de se faire accepter. À travers l’hypnothérapie, ils ont la possibilité de « panser leurs blessures » en revivant les souvenirs de leur enfance et en consolant leur « moi » du passé. Ainsi, la relation qu’ils entretenaient avec leurs blessures va se transformer, ce qui va les amener à se réconcilier avec leur enfant intérieur.

Aussi avec la « machine à changer », une technique d’hypnose, il nous est possible de nous débarrasser de ce comportement néfaste et d’adopter un autre mode de fonctionnement qui est plus sain, plus écologique pour nous.

 

(126)

Le syndrome du caméléon : cette tendance à s’adapter aux autres

| Actualités |
A propos de l'auteur
-