L’hypnose, cet outil thérapeutique qui a bien changé notre vie. Connue pour ses nombreux bienfaits comme sa capacité à débrancher les automatismes et à éliminer les comportements limitants, elle est de plus en plus prisée par les coachs et les thérapeutes. De nos jours, cette méthode a également trouvé sa place en milieu hospitalier. Mais vous êtes-vous déjà demandé quels effets l’hypnose a sur notre cerveau ?

Les effets de l’hypnose sur notre cerveau

Les chercheurs ont pu détecter les régions cérébrales qui sont affectées durant une séance d’hypnose grâce à des images prises d’un cerveau sous hypnose. Voici les effets de cet outil sur notre cerveau :

Une baisse de l’activité du cortex

La diminution de l’activité dans une région du cerveau nommée le cortex cingulaire antérieur dorsal est l’un des effets que les chercheurs ont pu constater. Cette zone a pour mission de réguler la pression artérielle, le rythme cardiaque et d’autres fonctions cognitives telles que l’émotion, l’empathie et la prise de décision.

Durant une séance d’hypnose, les échanges neuronaux sont diminués dans cette zone, permettant alors au sujet d’entrer dans un état de relaxation profonde. Toute l’attention de la personne est portée sur son inconscient et elle est déconnectée de son environnement extérieur.

Même si elle ne réagit plus aux stimulus extérieurs, son cerveau, lui, est bien actif. L’hypnothérapeute peut donc profiter de cet instant pour lui faire des suggestions qui vont transformer ses perceptions des choses.

À savoir que l’état hypnotique permet aux sujets hypnotisés de comprendre, de réfléchir et d’appréhender les choses avec une approche différente de celle qu’ils auraient sans cet état modifié de conscience.

Une augmentation des connexions

Sous hypnose, les activités de la zone du cerveau responsable de la régulation des symptômes somatiques sont augmentées. Ces parties du cerveau permettent de séparer les idées des sensations corporelles qu’une personne peut éprouver quand elle pense à quelque chose.

Ceci permet donc à la personne qui est hypnotisée d’imaginer une situation effrayante sans ressentir les symptômes désagréables.

Changement de l’activité de la zone cérébrale liée à la conscience de soi

Dans un état hypnotique, les connexions entre l’activité de la zone cérébrale liée à la conscience de soi et les autres zones du cerveau sont réduites, permettant ainsi la dissociation entre les actions du sujet hypnotisé et la conscience qu’il a lors de ces actions.

Autrement dit, sous hypnose, nous avons la possibilité de voir nos problèmes sous un autre angle grâce à la modification de l’activité de la zone responsable de la conscience de soi. Ce phénomène donne la possibilité à l’hypnothérapeute de nous guider vers la bonne voie et il peut nous accompagner à remplacer nos idées, nos émotions négatives qui sont ancrées dans notre inconscient par quelque chose de positif.

 

Beaucoup croient que l’hypnose nous fait perdre le contrôle, mais bien au contraire, cette méthode contribue à notre bien-être et nous permet d’accéder à toutes nos ressources et potentiels. Si vous souhaitez découvrir davantage sur cet outil thérapeutique, vous pouvez suivre une formation d’initiation à l’hypnose gratuite conçue pour les débutants

(529)

Les effets de l’hypnose sur notre cerveau

| Non classé |
A propos de l'auteur
-