Cela fait quelque temps que vous souffrez de douleur au dos, aux reins, ou même d’une sciatique. Vous avez enchaîné les rendez-vous chez le médecin, mais malheureusement rien n’y fait. Et si, vous vous débarrassiez de cette douleur qui vous mine l’existence en ayant recours au reboutement ?

C’est quoi le reboutement ?

La reboutement est issu de pratiques ancestrales ayant pour but de réharmoniser les structures du corps.

Cette méthode, en plus de remettre en place des articulations, permet de traiter les viscères, les ligaments, les muscles et les nerfs par le biais de techniques telles que le massage, le ponçage, les vibrations ou les rotations. Elle libère entre autres les points douloureux, les nerfs coincés et les tensions musculaires.

Dans ce cas, le travail est effectué au niveau de la partie douloureuse ou/et sur des points pouvant en être très éloignés. Ces points distants provoquent ce qu’on appelle des « douleurs par irradiation ». C’est-à-dire qu’ils sont à l’origine de la douleur exprimée par le sujet, bien que leur emplacement puisse être situé loin du problème exprimé, et qu’il ne s’en plaint pas. Ces points sont douloureux si on appuie dessus.

Avec le reboutement, un bassin déséquilibré, souvent générateur de douleurs lombaires et dorsales, peut aussi facilement être remis en place en quelques minutes par des mouvements sans contre-indications qui ne font pas craquer les articulations du sujet. En effet, les techniques de « craking » peuvent être la plupart du temps remplacées par des solutions plus douces et tout aussi efficaces. Il faut savoir que si le « craking » permet au thérapeute de gagner du temps en raison de sa rapidité d’exécution, il fait l’objet de nombreuses contre-indications relatives et absolues.

Dans quel cas le reboutement est-il efficace ?

Cette approche connue pour être très efficace pour les problèmes musculaires, articulaires et nerveux a également fait ses preuves dans des cas comme les maux de ventre, les migraines, l’anxiété et la dépression lorsqu’on s’occupe du viscéral.

Vous pouvez par exemple faire appel à un rebouteux en cas :

  • D’entorse
  • De sciatique
  • D’un bassin déséquilibré
  • De fourmillements dans les mains ou les pieds
  • De tensions dans les épaules
  • De problèmes au niveau des adducteurs
  • De douleurs au niveau des reins et du dos
  • D’épicondylite
  • De pubalgie
  • De reflux gastriques ou de maux de ventre

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive et une multitude d’autres symptômes peuvent être prises en charge par un rebouteux.

À noter que le reboutement s’adresse à un large public, notamment aux sportifs, aux enfants (dès 1 an), aux personnes âgées et aux femmes enceintes. (Sauf quelques contre-indications, comme le reboutement viscéral déconseillé après quelques mois de grossesse par exemple.)

Où se former au reboutement ?

Si vous désirez vous former au reboutement, sachez que Psynapse Formations met à votre disposition la formation Rebouteux. Grâce à cette formation, vous aurez l’opportunité d’apprendre différentes méthodes qui vous permettront de vous adapter aux diverses problématiques. De ce fait, vous pourrez choisir votre approche en fonction du cas à traiter et selon les types de clients.

Avec le reboutement, vous pourrez donc rapidement éradiquer les douleurs articulaires comme musculaires, ou en finir avec certains dysfonctionnements. Il est aussi possible, dans certains cas, d’utiliser ces méthodes sur soi-même. Alors, qu’attendez-vous pour vous former à ce merveilleux outil ?

(44)

Le reboutement : une méthode efficace contre la douleur

| Actualités |
A propos de l'auteur
-