L’hypnose et la psychothérapie sont des thérapies ayant le même but : nous aider à aller mieux. Ce sont deux approches qui ont plus ou moins les mêmes champs d’applications. Tous deux ont fait leurs preuves dans la résolution des troubles psychologiques, dans les domaines du bien-être et du développement personnel. Dans cet article, nous allons voir comment l’hypnose, connue comme une thérapie brève, peut être une bonne alliée de la psychothérapie.

Comment l’hypnose peut être une bonne alliée de la psychothérapie ?

Un aperçu de la psychothérapie

La psychothérapie est en général un traitement assez long ; elle peut durer plusieurs mois, et même plusieurs années selon la problématique à résoudre. Durant les séances, le psychothérapeute va utiliser le dialogue pour permettre à ses clients de prendre conscience de leurs problèmes.

L’objectif de cette approche est les changements d’attitudes, de comportements et de pensées. Elle peut également aider un sujet à trouver des réponses à ses questions, à mieux se sentir, à mieux se comprendre et à mieux faire ses choix.

Zoom sur l’hypnose

« Faites confiance à votre inconscient, cet immense magasin de solutions » – Milton Erickson

Tous les processus d’hypnose reposent sur un seul élément : l’inconscient. C’est lui qui est aux commandes de notre vie, il guide tous nos faits et gestes. Grâce aux divers outils hypnotiques il nous est possible d’aller à la rencontre de notre inconscient et d’effectuer des changements.

La transe hypnotique dite « état modifié de conscience », s’apparente à un état de relaxation profonde et à un état de sommeil comme beaucoup le croient. Durant cette transe la personne hypnotisée se dissocie du monde qui l’entoure, se concentre sur elle-même et renoue le dialogue avec son inconscient. C’est à ce moment-là que la « magie » commence à opérer.

Pendant ce processus on est ouvert à plusieurs possibilités. Nous avons entre autres l’opportunité de changer nos comportements limitants, de nous libérer de nos troubles psychologiques et d’accéder à nos ressources enfouies.

Comment l’hypnose peut-être une bonne alliée de la psychothérapie ?

Comment l’hypnose peut-être une bonne alliée de la psychothérapie ?

Même si l’hypnothérapie et la psychothérapie s’intéressent aux mêmes champs d’applications, les techniques utilisées sont complètement différentes. L’hypnose est considérée comme un outil rapide et efficace, car le client peut percevoir des effets bénéfiques dès la première séance en fonction de la problématique.

Avec la psychothérapie le processus est différent. Comme nous l’avons vu, il s’agit d’une thérapie qui peut durer plusieurs années au cours desquelles l’état du client peut s’améliorer progressivement. Donc, l’hypnose peut être une bonne alliée de la psychothérapie car elle augmente son efficacité tout en réduisant sa durée.

Prenons comme exemple le cas d’un sujet qui souffre d’une phobie. Il est important de noter que l’hypnose ne s’intéresse pas au « pourquoi du problème » mais à « comment le solutionner ». Ainsi, pour résoudre ce problème, l’hypnothérapeute ne va pas aller chercher la racine de cette phobie en question. Son rôle est d’accompagner son client par le biais de divers protocoles à accéder à son inconscient afin de se défaire de son trouble. Pour se débarrasser d’une phobie en ayant recours à l’hypnose, il faut compter d’une à trois séances.

L’hypnothérapie est également un atout pour la psychothérapie car le psychothérapeute peut en faire usage pour aider son client à mieux utiliser ses capacités mentales et ses ressources. Aussi pour soulager des symptômes tels que la douleur, pour améliorer la confiance en soi, pour mieux gérer le stress, l’anxiété et pour vaincre les addictions. À savoir qu’il n’y a pas une limite définie en ce qui concerne les champs d’applications de l’hypnose.

 

Si vous êtes dans le domaine de la relation d’aide et souhaitez intégrer l’hypnose dans votre pratique, alors cette formation est spécialement conçue pour vous.

(318)

Comment l’hypnose peut être une bonne alliée de la psychothérapie ?

A propos de l'auteur
-